pension
Assurance

Entre fonds d’épargne-pension et assurance-pension, lequel choisir ?

Si vous comptez démarrer un épargne-pension, deux options vous sont offertes : soit vous optez pour un fonds d’épargne-pension, soit vous choisissez une assurance-pension. Chacun d’entre eux a ses particularités que vous allez pouvoir découvrir en poursuivant la lecture du présent article.

Le fonds de placement, un projet à risque

C’est un projet à risque mais rentable. Dans le cas où vous investissez dans l’épargne-pension par l’intermédiaire d’un fonds de placement, votre argent sera donc en partie investi en action. Cela veut dire que la valeur de votre fonds de pension est susceptible de fluctuer quotidiennement en suivant le rythme de la bourse. Toutefois, le risque n’est jamais écarté car en parallèle avec les beaux profits, une chute des cours n’est jamais exclue. Néanmoins, à part les fonds d’épargne pension dynamiques dont la plus grande part est investie en actions, il existe aussi des fonds neutres et défensifs qui consistent à transférer les avoirs dans un fonds de pension moins risqués. Ces derniers présentent moins de risque et s’adaptent donc parfaitement aux épargnants souhaitant réduire les risques de leur fonds de pension.

Choisir la sécurité avec l’assurance-pension

Si vous choisissez la sécurité, optez plutôt pour une assurance épargne-pension. Ainsi, votre capital est donc garanti et vous serez au préalable au courant du rendement minimum de votre dépôt. Vous recevrez préalablement une projection du capital garanti à la date de l’échéance et cela le rendement minimum ainsi que des frais fixes. En fonction de l’évolution des marchés financiers, vous pouvez aussi avoir en plus une prime bénéficiaire qui est variable et déterminé annuellement par l’assureur. Si le procédé vous tente, n’hésitez pas à choisir un assureur à Bruxelles.

Les règles communes aux deux formules

Les règles relatives à la durée ainsi qu’à la fiscalité sont les même pour les deux formules d’épargne-pension.

  • Tout épargnant a droit uniquement à l’ouverture d’un seule compte d’épargne ou d’assurance auprès du même établissement.
  • La durée de l’épargne-pension est fixée à 10 ans minimum
  • Il est possible de faire des dépôts avec avantages fiscales à compter de l’âge de 18 ans jusqu’au 64ème anniversaire de l’épargnant.
  • Les dépôts sont assujettis à une réduction d’impôt qui varie en fonction de la somme déposée. Ainsi, pour les dépôts jusqu’à 960 euros maximum, cette réduction est de 30%. En revanche, les dépôts excédant 960 euros et jusqu’à 1.230 euros bénéficient d’une réduction d’impôt de 25%.
  • Au 60ème anniversaire de l’épargnant, la taxe sur l’épargne à long terme, qui en principe est de 8%, est prélevée au capital accumulé. Toutefois, il existe une exception dans la mesure où si le contrat est ouvert seulement à partir du 55ème anniversaire de l’épargnant, le prélèvement aura donc lieu au bout du 10ème anniversaire du contrat. C’est un prélèvement anticipé et il est libératoire. Le capital accumulé avec les dépôts effectués après le prélèvement de la taxe ne sont plus taxés.
  • Dans le cas où vous percevez le capital avant l’âge de 60 ans, l’impôt des personnes physiques sera dû au lieu de la taxe à long terme. Vous devez donc éviter de réclamer le capital anticipativement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *